La GLTF à la une de Ouest-France

Rédigé le

« Une franc-maçonnerie qui veut grandir », c’est le titre d’un article paru dans le quotidien Ouest-France à l’occasion de la tenue provinciale de Bretagne-Atlantique du samedi 10 octobre.

La Grande Loge Traditionnelle de France (GLTF) compte 1 300 membres en France, dont 250 en Bretagne.

Les francs-maçons de la GLTF se sont réunis, samedi, à Rennes, pour une tenue provinciale, présidée par le Grand Maître, Jean-Luc VENTURINO. La GLTF, créée en juin 2012, après des désaccords profonds avec la Grande Loge Nationale Française, compte 1 300 « frères » en France, dont 250 en Bretagne, l’une des régions les plus dynamiques.

JLV civilAprès la douloureuse scission avec la GLNF, Jean-Luc VENTURINO, veut maintenant construire dans un «climat apaisé». « Nous voulons une maçonnerie à taille humaine, avec des relations fraternelles. L’homme, le maçon, est au centre de nos préoccupations. Nous imposons donc à nos membres le respect des opinions d’autrui. Il est interdit, dans le cadre maçonnique, d’avoir des discussions politiques, confessionnelles ou sociétales. La GLTF a pour but le perfectionnement moral de ses membres. »

La GLTF ambitionne donc un retour aux traditions de la franc-maçonnerie « celles de 1717 avec ses principes intangibles : croyance en dieu, Grand Architecte de l’Univers, respect des landmarks (lois de base), respect des anciens devoirs, respect des us et coutumes de l’ordre, respect de la règle en douze points et respect des obligations des francs maçons ». La GLTF cultive aussi le secret « car un maçon doit respecter une stricte discipline et une plus grande discrétion vis-à-vis du monde profane »

« Dans toutes les régions de France la GLTF a de nombreuses demandes. Nous souhaitons conforter notre présence dans les dix plus grandes villes de France d’ici 2018 », conclut Jean-Luc VENTURINO.

Vincent JARNIGON, Journaliste à Ouest-France.