Les Fils d’Ariane : Premier déjeuner à thème le 15 juin 2017 avec Philippe Carrese

Rédigé le

Le GLTF participe activement à la création et à la promotion de l’association « Les Fils d’Ariane ». Cette association paramaçonnique est née à l’initiative de Patricia Guelfi-Mossoti, Très Sage et Parfait Maître à la GLMF et brillante intervenante lors de la dernière réunion de Prometheus.

L’activité principale de cette association concerne l’organisation d’évènements divers et plus particulièrement des déjeuners à thème et des déjeuners-conférence. Le premier de ces déjeuners aura lieu le jeudi 15 juin prochain à Marseille, au restaurant Les Arcenaulx, Cours d’Estienne d’Orves.

L’association accueille, en qualité de membres actifs, les sœurs et les frères se réclamant d’obédiences maçonniques reconnues. Les adhérents de l’association sont assujettis au paiement d’une (modeste) cotisation d’un montant de 30 euros. Les fonds ainsi collectés permettront à l’association de faire face aux dépenses inhérentes à l’organisation de ces évènements.

Le bulletin d’adhésion à l’association Les Fils d’Ariane est disponible ICI

Le premier intervenant sera le Marseillais Philippe Carrese, écrivain, réalisateur, scénariste, musicien, compositeur et dessinateur de presse. Carrese a écrit de nombreux romans noirs, à connotation drolatique, unanimement salués par la critique qui n’a pas hésité à les qualifier de « polars-aïoli ». Il est également l’un des éminents réalisateurs de la série à succès Plus belle la vieIl nous parlera des aspects sociologiques de cette série culte diffusée sur France 3 depuis août 2004.

Les thèmes, abordés au cours de ces déjeuners, déborderont largement du cadre maçonnique et de ce qui peut être dit en loge. On y traitera des sujets économiques, culturels et sociétaux en prenant bien soin d’éviter d’y entreprendre toute polémique d’origine politique.

Si seuls des Frères et des sœurs peuvent devenir membres de l’association, les déjeuners et autres manifestations organisés par les Fils d’Ariane, n’en resteront pas moins ouverts (sur invitation) aux profanes.

L’objectif de l’association est d’essaimer vers d’autres villes au cours des prochains mois.